mercredi 5 décembre 2018

JOURNÉE DIOCÉSAINE DES FRATERNITÉS LOCALES


 "Ce qui crée la communauté, c'est d'accueillir, tous, la même Parole qui vient de Dieu. Et cette Parole de Dieu, ce livre, a besoin d'une communauté pour vivre." (Père Cassiel Cerclé)
 
Plus de 200 personnes de tout le diocèse de Grenoble-Vienne, réunies pour entendre l'évêque, partager les expériences et rendre grâces pour les fraternités locales : petits groupes d'échange fraternels avec au centre la Parole de Dieu..
Belle initiative et bien réussie.




lundi 12 novembre 2018

FESTIVAL EPHATA FEST




 Du 1er au 4 novembre, 700 jeunes de 12 à 35 ans du diocèse de Grenoble-Vienne se sont réunis à Grenoble pour le festival Ephata Fest, en lien avec le synode sur les jeunes qui venait de se terminer à Rome.
 

Les jeunes ont reçu de l'évêque une lettre. 
Le festival leur a proposé de nombreuses activités : échange en fraternité sur la Parole de Dieu, actions de solidarité, mission dans la rue, activités ludiques ou artistiques...
 
 3 veillées : la première avec le groupe Alégria, la seconde, veillée sur le thème : Blessé, Dieu vient te relever et troisième veillée spectacle artistique réalisé par les jeunes eux-mêmes et une belle messe d'envoi le dimanche 4 novembre.
  


Sr Véronique a essayé d'être à l'écoute des jeunes lors de la veillée de réconciliation pendant que des prêtres recevaient aussi les jeunes pour le sacrement de réconciliation. Elle a été aussi au service des jeunes qui allaient en mission à la rencontre de personnes autour de la cathédrale le samedi après-midi. 
Très belle expérience de voir cette génération de jeunes  chrétiens qui a le courage de s'engager dans sa foi et qui sait écouter ceux qu'il rencontre et même leur proposer la prière.


 https://www.ephata38.fr/fest

jeudi 1 novembre 2018

Les lycéens savoyards en pèlerinage à Rome


Du 21 au 27 octobre 2018 cinquante et un jeunes lycéens de Savoie et dix adultes, dont deux prêtres et une religieuse, des laïcs engagés en aumônerie de l’enseignement public, sont partis en pèlerinage à Rome. Ce pèlerinage était en lien avec le Synode des Evêques, sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », qui a eu lieu du 3 au 28 octobre 2018 à Rome.
Plusieurs objectifs ont été choisis pour ce temps fort. 
D'abord, faire comprendre aux jeunes lycéens ce qu’est l’Eglise pour eux et quelle est leur place dans cette Eglise. 
Ensuite, leur faire découvrir les racines de l’Eglise Catholique par les visites de différents lieux et les rencontres avec les témoins d’hier et d’aujourd’hui. 
Puis, permettre aux jeunes de différentes aumôneries de vivre un temps spirituel et festif. 
Et bien sûr, la rencontre avec le Pape et les Pères synodaux pendant l’audience générale du mercredi matin a été indispensable.


Au cours de la semaine les pèlerins ont visité les quatre grandes basiliques : St Pierre, St Paul hors les murs, St Jean de Latran, Ste Marie Majeure, avec de très belles fresques, et des vitraux et tableaux impressionnants. Chacune ayant sa propre histoire. La visite des Catacombes de St Calixte a bien marqué la jeune génération. Une demi-journée au musée du Vatican a été bien appréciée, particulièrement la visite de la chapelle Sixtine. Même si l’aspect culturel a été bien exploité, ce pèlerinage avait avant tout un but cultuel. Tous les jours, des temps spirituels différents ont été proposés : Messe, partage d'Évangile, prière du matin et du soir, prière avec la communauté de Taizé ou de Sant'Egidio ou autre temps de prière.












Les jeunes ont eu aussi l’occasion de rencontrer les témoins d’aujourd’hui : les petites sœurs de Jésus de Charles de Foucauld, le frère Alois, supérieur de la Communauté de Taizé, qui avait participé au Synode des Evêque, les frères de la Communauté San’Egidio et bien sûr le pape François qui, pendant la catéchèse du mercredi matin, a insisté sur la nécessité de prendre du temps pour construire un amour fidèle, loyal et sincère en toute occasion. Toutes ces rencontres ont beaucoup marqué les jeunes qui, eux-mêmes, cherchent leur place à l’Eglise, et la façon de se mettre au service de plus pauvres.






La dégustation quotidienne de délicieuses glaces italiennes et de capuccinos tout comme la bonne humeur et l’enthousiasme des jeunes ont contribué à créer l’ambiance fraternelle et chaleureuse qui a régné tout au long de ce pèlerinage.
Sr Renata Miszczuk
Communauté Chambéry-Modane


Visite de la supérieure générale 12 septembre – 2 octobre 2018



Notre Mère Françoise Sagun et sa première assistante sr. Aleksandra Kmieciak sont venues nous visiter au début de cette année pastorale.
Partant de Pniewy, les sœurs ont d'abord visité à la communauté de Munich. Les sœurs Anna et Teresa S. continueront leur mission dans ce pays alors que Sr Bogumiła et sr. Teresa W. quitteront Allemagne pour une autre destination.
La Mère et Sr. Aleksandra sont arrivées à Lyon le 13 septembre et la première rencontre a eu lieu le soir même avec les sœurs Marie-Thé, Mireille et Marie-Angèle. En s'agissant de la visite canonique (la supérieure générale a l'obligation de visiter chaque communauté une fois lors de son mandat), chacune des sœurs a pu rencontrer individuellement la Mère et lui rendre compte de sa mission.
Le lendemain c'était la communauté de Taizé qui les recevait. Sr. Grażyna et Ania ont appris « officiellement » que leur communauté sera renforcée pour cette année, par sr. Teresa Worobiej de Munich,
Puis, à Modane, Marguerite et Emmanuelle ont pu montrer l’étendue de la paroisse Notre Dame du Charmaix. Le samedi, avec Véronique et Renata, toute la communauté de Modane/Chambéry s'est rencontrée à la maison diocésaine pour participer à la messe et ensuit être reçues par Mgr Philippe Ballot.
De Chambéry, la Mère et sr. Aleksandra sont parties à Grenoble où, avec Sr. Sophie et Barbara, elles ont rencontré la communauté polonaise.
En suite, c'était la joie de la communauté de Virieu : sr. Mady, Françoise et Alina, de recevoir la visite. Sr. Pascale les a rejointes le lendemain .
Toutes les communautés visitées, les rencontres individuelles de chacune des sœurs avec la Mère terminées, nous avons pu nous rencontrer toutes pour un temps festif sur la montagne.
Notre Dame de la Salette nous a reçues avec le soleil et une visibilité presque transparente (ce qui n'est pas toujours le cas).
La messe d'action de grâce pour les 50 ans de la vie religieuse de sr. Emmanuelle, le gâteau de fête pour le repas du soir, la procession aux flambeaux de très nombreux pèlerins.
Le lendemain, une journée « à la carte » auprès de la Vierge de la Salette et puis le départ pour Virieu où la Mère clôturera sa visite canonique avec toutes les sœurs.
L'Assemblée Générale des Étroits, samedi à Virieu marquera la fin de cette visite.

Ces 15 jours en France furent sûrement un temps fatigant pour la Mère et Sr. Aleksandra, avec cependant beaucoup de joie reçue et donnée. Notre très sincère MERCI

La Salette:

mardi 18 septembre 2018

Journée de rentrée pour les acteurs pastoraux de l’Aumônerie de l’Enseignement Public le 14/09/2018


Vendredi  14 septembre 2018, l’équipe de l’Aumônerie de l’Enseignement Public a été invitée à participer à une journée de rentrée à Myans en compagnie du Père Xavier Jahan, sur le thème « Spi et psy : ne pas se tromper de discernement, oser le combat spirituel ! ». Père Xavier Jahan sert actuellement la paroisse de Paray-le-Monial, après avoir exercé pendant plusieurs années auprès des jeunes, notamment comme aumônier d’étudiants puis comme aumônier diocésain des Scouts et Guides de France.

Après une messe dans la crypte du Sanctuaire Notre-Dame de Myans à 9h30, les vingt-sept participants à cette journée ont assisté avec intérêt aux deux interventions du Père Xavier Jahan, entrecoupées d’échanges spontanés sur les questions abordées par le Père et d’un bon repas partagé dans les jardins du sanctuaire.
Le sujet traité tout au long de la journée, complexe mais ô combien essentiel pour l’accompagnement des jeunes, a beaucoup interpellé responsables, référents, animateurs et prêtres accompagnateurs de l’aumônerie. Les participants ont ainsi pris conscience de l’importance du discernement spirituel au quotidien dans la vie des adolescents et ont mieux appréhendé les enjeux du combat que chacun doit mener pour lui-même dans sa vie spirituelle contre le Mal. En prenant appui sur des schémas clairs ainsi que sur des paroles prononcées par le Pape François sur la question du combat spirituel, Père Xavier Jahan a mis en lumière de façon honnête et franche la nécessité de ne pas sous-estimer cette lutte dans le travail auprès des jeunes. La journée s’est conclue par un temps d’annonce concernant la rentrée de l’aumônerie et par un temps de prière, avec la remise des lettres de mission.
La profondeur et la clarté des enseignements, ainsi que la convivialité de ce moment ont rendu cette journée marquante et encourageante pour toute l’équipe, motivée pour relever les défis de cette nouvelle année d’aumônerie !



L'été 2018 en Savoie des Ursulines CJA

Il a été bien actif cet été pour notre communauté Modane/Chambéry.
Les retraites spirituelles, des activités paroissiales, rencontre avec nos sœurs (de Pniewy et de Monachium), visites dans nos familles.

Deux Haltes Spirituelles à Modane :



Le 1er Août, St André accueille dans la salle Raoul Mercier de la Mairie une vingtaine de personnes pour la halte spirituelle animée par 2 sœurs ursulines, Emmanuelle et Véronique et quelques personnes de la communauté locale.
Dans le soleil du matin, ouverture à l'écoute par une présence à Dieu avec tout notre corps.
Lecture partagée de textes sur le thème choisi:la création chez les Pères des premiers siècles de l’Église : St Jean Chrysostome IVeme siècle, Patriarche de Constantinople,Athanase évêque d'Alexandrie,IIeme siècle, Lactance IIIeme siècle,laïc d'Afrique du Nord et Irénée,IIeme siècle, évêque de Lyon. Quelques points forts de l'échange : « Tout cela pour toi, ô homme...pour le plaisir et l'utilité ...c'est de ses propres mains que Dieu le modela debout pour qu'il se tourne vers le ciel...oeuvre d'une main caressante et d'une parole câline... ».
 Repas délicieux grâce aux mets d'ici et d'ailleurs, comme ceux de Maria et Andrew du Bengladesh...

Visite du patrimoine : la chapelle des grâces avec son rétable du XVIIeme, et les moulins de Pralognan de 1798, visite guidée par des passionnés de St André...
Eucharistie en l'église du village : un grand merci au créateur pour sa merveilleuse création..

 Quelques pépites de cette belle halte : « une journée qui fait du bien avec des gens sympathiques » , « j'ai apprécié les textes positifs de l’Église », « tout ce qu'on fait ne nous appartient pas », « on a beaucoup pensé au « pour toi, ô homme » et beaucoup échangé sur les mains » ... « dans la création, c'est comme la naissance d'un enfant qui devient autre et s'en va »... « je suis allé vers les autres »... « bonne atmosphère,découvertes, bons souvenirs,registres différents de la science qui ouvrent un débat...question du mal, de la souffrance »
Suggestion alors d'une autre halte avec Etty Hillesum ?
Nous avons goûté la poésie de ces écrits anciens dont l'esprit se retrouve dans « Laudato si »où la création nous relie au créateur.




Une interrogation au soir de nos haltes devant le peu de participation des touristes ? Un appel et une réflexion à continuer...merci pour ce temps !















*******
et le 07 août à Avrieux - Mgr Philippe Ballot à approché la personne de St Thomas Becket (patron de l'église d'Avrieux)

Compte-rendu de la halte spirituelle du 7 août 2018 à Avrieux

Avrieux est en effervescence ! La mairie et la petite équipe paroissiale s’apprête à vivre une halte spirituelle en lien avec les 900 ans de la naissance de St Thomas Becket et à accueillir notre évêque : Mgr Ballot.
         Une ambiance joyeuse à la salle des fêtes où Mr le Maire, Véronique, Emmanuelle, Sylvia et Chantal s’activent  pour l’accueil de Mgr Ballot et des uns et des autres (une bonne trentaine) venus d’ici et d’ailleurs, autour d’un café et des viennoiseries offerts par la mairie.
         C’est déjà une belle introduction au thème de la journée : « le royaume de Dieu est au milieu de nous : peut-il résister ou s’imposer au royaume de la terre ? »  « L’Eglise et l’État : hier avec St Thomas Becket, et aujourd’hui ? ».

Une prière, avec tous nos sens, dehors au soleil nous ouvre à la parole de Mgr Ballot.


Mgr Ballot situe St Thomas Becket dans l’histoire (1118-1170) et donne un aperçu des relations entre les pouvoirs des différents états et de l’Eglise tout au long des siècles. Ce rappel historique nous montre combien la situation a toujours été marquée par des tensions, des conflits, des concordats jusqu’à une séparation des pouvoirs. Mgr Ballot nous invite à nous référer à L’Évangile et à nous rendre compte que cette tension peut être source de conversion.

Cette nourriture spirituelle écoutée avec attention, en présence de Mr le Maire   ouvre l’appétit ! Le repas convivial est un partage des saveurs d’ici et d’ailleurs entre autres des mets bengali de Maria et Andrew. Le royaume de Dieu ne se construit-il pas dans l’accueil de l’autre ?
Après ce moment de partage, quatre groupes se forment pour répondre à des questions posées par notre évêque qui écoute les différentes réponses et approfondit nos manières d’être chrétien dans un état laïc.
Mais le temps passe vite et il est temps de rejoindre la belle église St Thomas Becket où nous attend Anne-Lise chargée du patrimoine à la mairie pour nous présenter l’art baroque.
l’Eucharistie rend grâce au soir de cette belle journée bien remplie



******

Puis les fêtes du 15 août à Pniewy :

Les sœurs priant dans la chapelle
Au sarcophage de Sainte Ursule Notre Fondatrice 



Dans la chambre de Sainte Ursule :

Les objets personnels de Sainte Ursule :
ses livres de prière, son sac et chapelet, son habit et ses chaussures...




*******
Et finalement, la rencontre avec la mer Baltique et balades dans Trójmiasto :
GDAŃSK - SOPOT - GDYNIA





mercredi 4 juillet 2018

MESSE DU PAPE FRANCOIS A GENEVE


Le jeudi 21 juin, nous sommes allées à Genève pour participer à la messe présidée par le Pape François. 

Il était venu pour le 70ème anniversaire du Conseil Œcuménique des Églises où il a passé toute la journée avant la messe.

Il y avait plus de 40 000 personnes. En arrivant de bonne heure, nous pouvions voir sur les écrans la rencontre avec le Conseil Œcuménique.







La papamobile est passée juste à côté et Sr Renata a presque touché la main du Pape : beaucoup d'émotion. 




















La messe était très bien animée par une chorale et des musiciens, et une harpiste et soliste qui avait une voix merveilleuse.



Tout était très bien organisé, pas de cohue, pas de confusion comme savent bien le faire les suisses.
Nous avons même reçu une bonne tablette de chocolat....












Srs Renata et Véronique